La recette des voeux 2016 !

La recette des vœux 2016.

Notez que cette recette révèle toutes ses saveurs quand elle est préparée à la dernière minute.

Attaquez avec une bonne dose de classique.

Nous vous souhaitons le meilleur pour 2016.
Que tous vos vœux se réalisent.

Poursuivez avec une poignée de rimes en « eize ».

En cette nouvelle année, stop aux foutaises.
Gare au malaise et ras-le-bol de l’ascèse.
Que vive la genèse !

Saupoudrez d’un poil de révolte.

Mais comment se satisfaire de simples vœux de bonheur ?
Qui n’a pas encore en tête les sombres événements de 2015 ou les rengaines d’état d’urgence, austérité, sécurité ?
Ne devrait-on pas s’inquiéter des voix qui sortent des urnes ?
(Au niveau régional, citons la disparition des délégations de lutte contre les discriminations, égalité femme-homme et démocratie participative, ou encore la position en bonne dernière de la délégation vie associative et jeunesse).
Qu’adviendra-t-il des publics et bénéficiaires de toutes ces associations ?
Quand plus aucun travail social ne sera possible, qui pourra s’étonner de voir la société exploser ?

Et finalisez avec une touche d’optimisme.

Certes, le monde semble tourner à l’envers.
Mais autorisons-nous à garder un peu d’espoir.
Notre projet et notre public l’exigent.
La vitalité, l’énergie, la force de celles et ceux que nous accompagnons, que nous hébergeons, au quotidien, à Cap Berriat, nous inspirent et nous portent.
Ils et elles gardent la tête haute et le courage de croire en leurs projets.
On dit qu’ « à l’impossible, nul n’est tenu ».
Et bien, justement si !
L’associatif et ses valeurs ne sont pas des chimères.
Même si leur développement et leur survie se font dans la galère.
Persistons. Luttons, transformons, soutenons, instruisons,  cultivons, rapprochons, décloisonnons, semons…

Concluons. Construisons, en 2016, et même après.

C’est ensemble qu’il nous faut continuer à inventer pour fabriquer une société qui permette à tous et toutes d’exister…
2016 sera ce que nous déciderons d’en faire. 

Bandeau préparé d’après une image trouvée sur www.freepik.com